Demain marque l’ouverture des Billabong Pipe Masters 2018, et avec une houle qui prend de l’ampleur, la dernière étape du WSL Championship Tour s’annonce grandiose. Gabriel Medina, qui porte le maillot jaune, est actuellement en tête du championnat, suivi de près par le surfeur GoPro Filipe Toledo et l’Australien Julian Wilson.

Filipe se retrouve ainsi en parfaite position pour ramener le trophée à la maison, et le jour de l’ouverture, l’équipe GoPro du Brésil l’a rejoint pour assister à sa préparation pour le Pipe. Pour dire les choses simplement, il aborde l’événement comme il l’a toujours fait jusqu’ici : une épreuve à la fois.

« Je me prépare à affronter les meilleures vagues et je veux me concentrer sur chacune des épreuves, l’une après l’autre », commente Filipe.« Ce n’est pas bon de penser déjà à la finale si je ne me concentre pas pour franchir les premières étapes. Je voudrais faire ma meilleure saison à Hawaii. Être arrivé jusque-là, me battre pour le titre de champion du monde, ça montre que j’ai déjà bien travaillé. »

C’est la meilleure performance de Filipe dans le Championnat à ce jour, et une immense récompense pour tous les efforts qu’il a accomplis cette année. En particulier ces derniers temps, puisque Filipe s’est rendu sur la North Shore dès le mois de novembre pour se préparer.

« J’aime m’entraîner ici. Je cherche constamment à améliorer mes points faibles, et je suis sûr que les efforts que je déploie chaque année m’y aideront. »

Les performances de Filipe s’améliorent d’année en année, et on peut même dire que le surf brésilien en général connaît un bel essor. En 2018, cinq Brésiliens figurent dans les 15 premiers : Medina, Filipe, Ítalo Ferreira, William Cardoso et Michael Rodrigues. Les surfeurs brésiliens n’auront jamais été aussi bien représentés depuis 2014.

« Le surf brésilien a pris énormément d’ampleur ces dernières années », poursuit Filipe.« Nos athlètes ont cherché à comprendre les critères des juges pour adapter la façon dont ils devaient surfer. Je crois que notre génération a encouragé d’autres générations à trouver leur place dans la compétition, de la même manière que la génération passée m’a inspiré moi-même. »

Et ce succès a suscité l’engouement de foules incroyablement passionnées au Brésil lors des épreuves du WSL. Pour Filipe, l’énergie est contagieuse, à n’en pas douter. « [Les Brésiliens] nous encouragent toujours avec passion et croient en nous ».

Et ce n’est pas les Pipe Masters qui feront exception à la règle. Comme de nombreuses personnes ici au Brésil, nous te soutenons, Filipe !